Présentation Projet d'établissement Projets de Services Le CDEF recrute Faire un stage au CDEF Marchés Publics Photothèque Presse Liens
Centre Départemental de l’Enfance et de la Famille
22 bd Gambetta
63400 CHAMALIERES



Tel : 04 73 17 63 00
contact@cdef63.com

Projets de services


Dans le cadre de son habilitation, le Centre Départemental de l’Enfance et de la Famille comprend :

  1. Une pouponnière de 23 places,
  2. Un foyer « petite enfance » de 12 places,
  3. Un foyer « pré-adolescents » de 13 places,
  4. Un foyer « adolescents » de 13 places et un foyer « adolescentes » de 13 places,
  5. Un Service de Familles d’Accueil d’Urgence et de Relais (SFAUR) de 10 places,
  6. Un service de visites en présence d’un tiers, l’Espace de Rencontres Familiales,
  7. Un Service d’Accompagnement à la Relation Familiale (SARF) de 80 places dont 75 sont destinées à l’organisation de visites en présence d’un tiers pour des enfants en situation de placement hors CDEF et 5 places sont consacrées à la mise en œuvre d’actions alternatives au placement,
  8. Un Service Mobile d’Accueil d’Urgence et d’Evaluation (SMAUE)
  9. Un « Centre Maternel » de 60 places (14 chambres  et 2 appartements à la Maison Maternelle et 12 appartements situés dans l’agglomération clermontoise).

L’élaboration des projets de service s’est inscrite en avril 2011 dans la continuité du projet d’établissement.

L’objectif des projets de service a été aussi de permettre à chaque entité éducative de mieux prendre en compte les attentes et les besoins des usagers accueillis dans un cadre administratif ou judiciaire, et de se donner les moyens d’optimiser le travail en équipe.


•    La pouponnière accueille en urgence des enfants de 0 à 3 ans. Ce projet comporte différents axes essentiels : prendre en compte et offrir un cadre d’accueil chaleureux, bienveillant et sécurisant aux très jeunes enfants, assurer un accompagnement individualisé respectueux du rythme de chacun et offrir un lien relationnel de qualité, soutenir la parentalité, préparer l’orientation de l’enfant que ce soit en famille adoptante, famille d’accueil ou famille naturelle.

•    Le Foyer petite enfance accueille en urgence des enfants de 3 à 8 ans. Les grands axes de ce projet sont fondés sur la particularité de l’âge de ces enfants, moment d’élaboration des liens familiaux, des apprentissages de base, de la scolarisation et la socialisation. Le projet renforce la nécessité d’offrir un cadre sécurisant, épanouissant et protecteur à ces enfants, la mise en place d’un accompagnement individualisé respectueux du rythme de chacun, l’organisation d’activités créatives et de découvertes (contes, peintures, sorties à l’extérieur). De même, au regard de sa mission d’accueil d’urgence, le service de la petite enfance réalise une évaluation pour proposer à l’aide sociale à l’enfance et au juge l’orientation la plus adaptée aux besoins de l’enfant accueilli.


•    Le service préadolescents accueille en urgence des enfants de 8 à 14 ans. Ce service s’efforce d’apporter à chacun des jeunes accueillis un accompagnement individualisé, spécifique à sa situation lui permettant d’apaiser une éventuelle situation de crises, des tensions familiales et personnelles, d’exprimer son ressenti, tout en lui procurant un cadre d’accueil de vie en groupe, chaleureux, structurant et socialisant. Ce projet comprend ainsi plusieurs axes centraux : le soutien de la scolarité, le soutien à la parentalité, la socialisation et la promotion du vivre ensemble, le développement de temps d’activités créatives et de découvertes (sports, sorties…). Ce service contribue également à l’évaluation de la situation du jeune pour proposer ensuite l’orientation qui semble la plus adapté à ses besoins.


•    Les Foyers adolescents et adolescentes accueillent en urgence sur deux unités éducatives différenciées des adolescents de 14 à 18 ans et des adolescentes de 14 à 18 ans. Ces services peuvent accueillir également des jeunes majeurs sous contrat jusqu’à l’âge de 21 ans. Les grands axes du projet de service se fondent sur la particularité de l’adolescence, moment essentiel dans la construction personnelle et dans l’élaboration d’un projet d’avenir souvent associé à des périodes de grande incertitude, de fragilités et recherches identitaires. Les foyers adolescents s’efforcent d’apporter à chaque jeune un accueil et accompagnement individualisé dans le respect de sa singularité et son histoire qui lui est propre. Le service construit avec le jeune un projet et propose des pistes d’orientation à l’aide sociale à l’enfance et au magistrat qui apparaissent le plus en adéquation avec ses besoins et attentes.


•    Le Service des Familles d’Accueil d’Urgence et de Relais (SFAUR) accueille en urgence et en relai des mineurs de 0 à 18 ans en famille d’accueil. Ce service offre un espace d’accueil familial notamment lorsque l’accueil en collectif n’apparaît pas adapté pour le mineur. Le personnel du service œuvre pour offrir à l’enfant un accueil et un accompagnement bientraitant en prenant en  compte ses besoins et attentes particulières. Les grands axes du projet sont les suivants : définir clairement les modalités d’accueil possible du service (accueil d’urgence, accueil relais…), mettre en place un accompagnement individualisé, déterminer le rôle de chacun des acteurs du service, organiser un soutien à la parentalité…Ce service comme l’ensemble des services décrit précédemment réalise une évaluation pour proposer une orientation du mineur la plus adaptée à ses besoins et attentes.


•    L’Espace de Rencontres Familiales a pour vocation de proposer un espace privilégié et un cadre d’observation pour les rencontres des mineurs confiés à l’établissement avec leur famille lorsque le magistrat demande la présence d’un tiers lors de ces temps de visites. Le projet de service définit la notion de visites en présence d’un tiers et les différentes modalités que celle-ci peut prendre dans la construction et le soutien du lien parents-enfants. Un des grands axes du projet est de travailler sur le soutien à la parentalité lorsqu’un retour en famille est demandé par les autorités administratives ou judiciaires. Cet accompagnement pour certains parents sur les soins et la prise en charge au quotidien apparaît incontournable avant le départ de l’enfant. Ce service intervient dans le cadre de l’accueil d’urgence et la mission d’évaluation en apportant un éclairage sur le lien parents-enfants.


•    Le Service d’Accompagnement à la Relation Familiale (SARF) créé en 1984 est dépositaire de deux missions à différencier: l’accompagnement de visites en présence d’un tiers pour des enfants placés dans des institutions et familles d’accueil extérieures au CDEF. Ces visites ont plusieurs objectifs : le maintien ou la restauration du lien, le développement de compétences parentales, l’évaluation du lien… Les visites peuvent s’organiser selon différentes modalités en fonction des objectifs poursuivis définis avec les autorités administratives et judiciaires. A titre d’illustration, lorsque le service travaille sur un élargissement probable des droits de visites (visites libres, droit d’hébergement), des visites peuvent se faire à domicile ou à l’extérieur du CDEF. Un travail d’élaboration régulier est nécessaire avec les services de l’aide sociale à l’enfance et une évaluation doit être fournie au juge. Le service intervient également dans le cadre d’une mission d’alternative au placement. Le mineur est dans ce cadre confié au service de l’aide sociale à l’enfance ou au Centre Départemental de l’Enfance et de la Famille tout en résidant au domicile de ses parents. Le service propose alors un accompagnement personnalisé dans son milieu d’origine et un ensemble de visites visant à la protection, l’insertion, l’épanouissement de l’enfant en prenant en compte la scolarité et les liens familiaux. Un des axes futurs du projet de service est l’accompagnement au retour. Le service a été agréé en qualité d’espace de rencontre par une décision du Préfet de Région en date du 2 septembre 2013.

•    Le Service Mobile Accueil d'Urgence et d'Evaluation (SMAUE) a ouvert le 9 juillet 2012. Il inscrit son action dans le cadre de la nouvelle convention signée en 2012 entre le Conseil Départemental et le CDEF, convention confiant un certain nombre de missions de l’ASE à l’établissement aux heures de fermeture de l’ASE. Le SMAUE intervient sur l'ensemble du département du Puy de Dôme.

Le SMAUE est une veille sociale. Il assure la permanence départementale aux heures de fermeture de l'ASE. En lieu et place, sa mission consiste à répondre aux besoins d'accueil d'urgence du département. Le SMAUE intervient en priorité sur les situations inconnues de l'ASE à partir des hôpitaux, gendarmeries, commissariats….


Plus précisément ses missions sont les suivantes :
- Accueil d'urgence et évaluation : traitement immédiat, évaluation de la pertinence ou non du placement, médiation en vue d'un retour sur le lieu d'origine, accompagnement sur le lieu de placement adapté.
- Soutien aux assistants familiaux de l'ASE
- Permanence du numéro vert
- Gestion des fugues
- Accompagnements ponctuels 

•    Le Centre Maternel accueille des femmes mineures ou majeures avec au moins un enfant de moins de 3 ans dans un cadre administratif ou judiciaire. En effet, le mineur est dans certaines situations confié au CDEF. Le projet de service comporte différents axes centraux : la définition des modalités d’accueil (accueil d’urgence et accueil préparé), l’accompagnement global qui entoure la mère et l’enfant (la santé, l’insertion, le lien mère-enfant et le développement des compétences parentales, la scolarité et les modes de garde, l’accès au logement, la socialisation et responsabilisation…), la place du père… Il définit également la place de chaque acteur : professionnels, parents et enfants dans le respect du cadre fixé par le juge et des dispositions législatives sur l’autorité parentale. Ce projet comporte plusieurs évolutions futures à mettre en place : l’accompagnement à la sortie, la mise en place d’un outil d’évaluation médico-sociale…